Omar Khayyam

l’alcool est un ami dangereux

un ami-traducteur

un ami-trompeur

mais si gai, si accessible…

qui rend

si facile, si légère la vie

si réelle aussi dans son inconsistance.

Alors j’évoque

Omar Khayan, mon maitre, mon guide en la matière

“Ô mon coeur ! tu n’arriveras point à pénétrer les secrets énigmatiques des cieux ; tu ne parviendras jamais au point culminant que les intrépides savants ont atteint. Résigne­toi donc à t’organiser ici-bas un paradis en faisant usage de la coupe et du vin, car là où est le paradis, y arriveras-tu ? tu n’y arriveras pas ? ”

ce soir, je suis persanne