Mots punis

J’ai mis tous nos mots au fond d’une grande jarre

et je les ai recouvert de l’eau qui lave

vase incongru sans fleurs

je les ai mis là juste pour savoir ou ils sont

sans idée

cependant

 d’un jour

les sécher

20141103-180512.jpg

Advertisements

“Rythme ? “…(question intéressée)

Un jour,

je raconterais son histoire banale et extra-ordinaire,
Un jour peut-être si le vent souffle du bon côté…

 

Aujourd’hui je cherche, je peins….cela m’empêche de penser
….
Enfin de penser aux pensées douloureuses,
Aux blessures qui ne se referment jamais
Aux spirales,
A toutes ces aspérités de la vie.

….
J’ai une questions :
Si vous pouviez m’aider a y répondre
Je vous en serait reconnaissante
Comme on dit..

La question est la suivante :
Pour vous, c’est quoi le rythme en peinture,
Ça se traduit comment ?

Bon, si après ça j’ai encore des visiteurs! ☺

Je m’explique, j’ai une expo collective dans 2 ans, et le thème , imposé, est “rythme”

Voilà.
Merci de vos éventuelles réponses

20140904-192956.jpg

L’après

Passer

le cap doit être simple

juste établir la liste des choses à ne pas faire, à ne pas dire, à ne pas voir………..

ne pas aller

plus jamais

dans les lieux ou nous étions ensemble

les villes les routes les chemins les rivières les champs les musées les expos

éviter l’autoroute aussi

et les aéroports

tous les aéroports

 

le café aussi est un problème

ne plus boire de café

et ne plus manger de pizzas

 

ne plus voir les autres couples

ceux qui se parlent se sourient se contemplent

tous ceux qui se tiennent par la main le bras le cou la taille

 

 

et surtout

surtout

ne pas regarder les photos

toutes les photos

les innombrables photos

sous peine de larmes

passer le cap ne devrait pas être difficile

…………

…….

..

.

20140902-113100.jpg

 

Amants d’automne

Saison douce d’attentes incertaines

jours tendres

vides et pleins

voyages

agitations

rencontres furtives…

nos heures sont faites de ça,

de ce rythme échevelé !

Si proches et cependant séparés,

nous naviguons..

paisibles et acharnés,

curieux de l’autre

attentifs,

aimants,

amants

 à jamais solitaires

dans l’éblouissement de notre soleil d’automne

20131120-182336.jpg

Dialogue


Aimer,

c ‘est trouver les mots par delà les obstacles

rocheux et acérés du quotidien.

20130819-225601.jpg

Aimer,

C’est chercher la phrase juste ,celle qui expliquera, sans blesser.

Quand la dissonance se fait tintamarre

aimer,

c’est favoriser le silence,

c’est savoir retenir le flux violent et

apprécier chaque   mot  pour,

au plus près,

tenir le langage vrai et honnête

juste et précis qui débroussaillle,

et ouvre la voie.

Inéluctablement

Les sentes de pluie

douces et fraiches

 mènent inlassablement vers la mer.

Gouttelettes ardentes

frémissantes d’un printemps à venir

peut-être

tracent le chemin

DSCN5168

Y aura-t-il demain

dis

y aura-t-il

un signe du ciel

un signe fébrile et  toutefois tangible ?

Un signe,

trois fois rien,

un  frémissement

un soupir

y aura-t-il demain ?

DSCN5130

Qu’importent les silences

le destin est écrit.

Fronleichname en Appenzell

          Elles marchent comme des reines

sûres d’elles,

de leur beau costume,

de leur coiffe superbe.

Elles sont d’ici

comme l’étaient avant elles leur mère

et les mères de leurs mères.

Leur ferveur me touche et m’épouvante

je voudrais, l’espace d’un moment

parler comme elles

penser comme elles

être des leurs,

marcher, enfin, au même pas.

J’ai presque envie de pleurer,

 étrangère, étrangère………

c’est ridicule, le soleil est si clair…

les dentelles, les chapelets, les lourds bijoux d’argent, tous semblables, la ferveur

qu’est ce que je sais de ça !

le soleil est si clair en ce jour de Fête-Dieu

la montagne, les prairies et toutes les rivières me chuchotent tout bas

Fronleichname en Appenzell

esquisse à l’encre – MB

” tu es ici chez toi, tu es ici chez toi….”

.

Fronleichname en Appenzellerland

esquisse encre sur papier – Marie B