L’automne en Appenzell

Je suis arrivée un jour

presque par hasard

dans un petit pays vert

ou le temps s’arrête parfois

et j’y suis restée

A l’automne,

dans chaque village,

on fête les plus beaux troupeaux


rien ne bouge

c’est paisible, immuable

chacun semble être à sa place

comme y étais son père avant lui

avec les années

je ressens presque un sentiment d’appartenance

à ce monde figé

et je respire plus haut

plus juste

PS : Incroyable …un appareil -photo éloigne les gens, fait peur et met mal à l’aise

                                 une crayon, un bloc, quelques couleurs attirent tels des aimants et provoquent la sympathie immédiate…………

Advertisements