C’est à Hambourg….au ciel de pluie

………”C’est à Hambourg, au ciel de pluie
Qu’il a posé ses mains sur moi
Et qu’il m’a fait crier de joie
En me serrant fort contre lui
M’a dit “je t’aime!” à plus finir
“Laisse donc là tous tes marins!
Laisse donc la mer, et puis viens!
Moi, j’ai du bonheur à t’offrir…”

et puis encore

..……..”Ils boivent à la santé
Des putains d’Amsterdam
De Hambourg ou d’ailleurs
Enfin ils boivent aux dames”………

……..avec les chansons d’hier

Piaf, Brel……..

j’ai souhaité ardemment ce port.

J’ai flané sur ses quais

j’ai subi les assaut de ses  airs marins

Tout était là

plus beau encore que dans ma tête

Exactement telle que je la pensais

ville-port

ouverte

mystérieuse,

riche et austère

étrangère et intime.


“……….C’est à Hambourg, au ciel de pluie
Dans les bastringues à matelots
Que je trimballe encore ma peau
Les bras ouverts à l’infini…
Car moi je suis comme la mer,
J’ai le coeur trop grand pour un seul gars
J’ai le coeur trop grand et c’est pour ça
…”

………et oui………….

Anniversaire

C’est à Hambourg que nous irons…….

J’aime les ports,

les bateaux en partance,

les ruelles sombres de Toulon ou de Gènes

…mais c’est à Hambourg, l’autre ville de la chanson de Brel

que nous irons.

Sur les quais

nous fêterons cette première année,

la plus belle

la plus imprévue..

…sans prédire la suite,

sans préjuger du reste,

sur les quais de cette ville du Nord…

nous tenterons d’apprivoiser demain.

Huile sur toile M.Bötschi