Bucarest

La ville figée 

se reflète et ondule

tendue ardemment

 

IMG_0429

Dans les parcs de Bucarest

rêvent les enfants d’aujourd’hui

et la lumière d’or du printemps victorieux les enveloppe.

IMG_0361 copie

 

 

Et tout semble possible

temps de l’espoir et du rêve incongru,

Amnésie salvatrice

et course éperdue

IMG_0474

 

 

 

Exorcisme

Ne jamais oublier

ne jamais douter.

chaque ligne,

chaque trace déposée sur le papier ou sur la toile

chaque flaque de couleur

sont bien davantage que des esthétismes.

Ils sont

avant tout

lentement

souverainement

des exorcismes à la tristesse.

———-

Vos mots et  votre compassion m’ont réchauffé et donné envie de jeter lignes et couleurs sur le papier –

Soyez chaleureusement remerciés

vague noire

Ma fille,

mon enfant incontrôlable et fragile

ma brillante, ma savante

se perd.

Je ne peux rien que répéter les même mots,

de confiance

d’amour

mais.

………..

……

inutiles paroles quand le vent souffle fort

et que la vague impérieuse et funeste l’entraine vers le large.

Mon enfant, ma princesse

je suis triste

triste à pleurer

et incapable d’aider.

Ce soir

elle n’est  qu’un reflet lointain

qu’un pâle écho…

 

et sa peur et son angoisse sont dans mon lit.

Accident

Dans ce décor immuable,

hier, tôt le matin,

coup de tonnerre,

le ciel bleu se renverse,

……

dans ce décor de carte postale

peut advenir

l’insoutenable

l’angoisse absolue….

quand la pupille de mes yeux

la chair de ma chair

le souffle de ma voix

mon fils

mon trésor incompris

fonce dans le mur..


Depuis longtemps déjà il se met en danger

18 ans bientôt

un homme presqu’un homme

un homme enfant gai et léger…

si léger, si joyeux….

Mon enfant,

mon trésor,

blessé sur un lit d’hôpital

…..

ils ont dit

“blessé, sang,

ambulance,

dos,

plaie

à la tête…..

hanche brisée…”

Ils ont dit trop ou pas assez

et la peur m’étreins

.

je cours, je cours la tête vide,

folle, déjà folle, définitivement folle.

Passent les secondes les minutes les heures.

C’était hier

il y a un siècle il y a si longtemps…

.

Ce soir,

mon bel enfant repose dans son lit

blessé

oh oui

mais vivant, hors de danger.

Ils avaient trop dit, trop vite, trop fort…..

Je le veille mon beau trésor blessé,

je vais le voir

je ne me lasse pas d’aller le voir,

il repose tranquille

et j’ai envie de chanter