L’enterrement

C’était une journée particulière

une de ces journées dont on se souvient…

la famille réunie pour dire adieu

le bougies, les cantiques, les regards appuyés

et déjà,

bien alignées les rivalités, les ruptures….

Et moi dans mon coin, définitivement étrangère, je protégeais de vaines pensées……

DSCN6843

 

…“se laisser porter par le courant

ne plus résister,

ne plus lutter, jamais, contre les évidences,

accepter,

accepter, les incohérences, les désillusions

accueillir les éclats de lucidité

les rires

les rencontres

et se dire que

ma foi

la vie est courte et la mort longue…..”

DSCN6938

Advertisements