L’enterrement

C’était une journée particulière

une de ces journées dont on se souvient…

la famille réunie pour dire adieu

le bougies, les cantiques, les regards appuyés

et déjà,

bien alignées les rivalités, les ruptures….

Et moi dans mon coin, définitivement étrangère, je protégeais de vaines pensées……

DSCN6843

 

…“se laisser porter par le courant

ne plus résister,

ne plus lutter, jamais, contre les évidences,

accepter,

accepter, les incohérences, les désillusions

accueillir les éclats de lucidité

les rires

les rencontres

et se dire que

ma foi

la vie est courte et la mort longue…..”

DSCN6938

11 thoughts on “L’enterrement

  1. Tu dresses un portrait si fidèle d’une certaine “humanité”. Dans ces moments certaines ré.alités sont déroutantes. Oui…. l’acceptation de tout ça. Prendre un certain recul pour vivre ce moment présent…. cette peine sans la laisser s’altérer par ces incongruités.

    Mes salutations

  2. Je comprend…Parfois …l’acceptation est si difficile…difficile de passer ce cap …
    je crois que laisser couler est sain…laisser courir en nous toute cette gamme de sentiments souvent contradictoires qui bouscule et met notre coeur en déséquilibre….

    une fois ces sentiments et émotions vécus et passer….même si difficile…viens l’acceptation …

    Mais j’ai surtout envie de te dire…Prend soin de toi…
    Sorcière

  3. Bonjour Marie

    Tes paroles sont belles et tristes, courageuses aussi.
    J’aime beaucoup tes deux photos, avec une préférence pour la première.
    Il n’y a pas d’eau, sans doute, mais le cortège de fleurs fait comme un courant
    qui dérive…Et on sent que tu contemples cette marche lente, au rythme sourd des orgues,
    Aux frôlements des pieds sur les dalles de l’église…
    La vue qui fuit vers l’espace et la mer, c’est l’appel que nous lançons à plus
    grand, plus fort, combien plus puissant que nous…L’Océan, d’où nous venons et nous retournons.
    Il est la vie . La source. L’infini et la liberté. Il est salé comme nos larmes et la grande houle se soulève et s’affaisse comme nos poitrines…
    Je sens fort tout cela. Merci de nous honorer de ce partage.
    Bien sincèrement. Hervé.

  4. Bonjour Marie,
    Dans ces moments, nos sentiments se bousculent en nous et j’en suis consciente. Seul le temps adoucira ce que l’on ressent.
    Merci de partager tes pensées.
    Je t’embrasse.

  5. c’est la vie on est appelé à être sur cette terre et à y repartir un jour et on espère le plus tard possible mais personne ne connaît l’heure et heureusement et il est difficile de faire le deuil de qq

  6. À chaque fois que je croise la mort, je réalise à quel point c’est beau la vie…Sourires
    Entre nous, tes pensées vaines je les fais miennes
    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s