un certain silence

Les mots  parfois flottent

et dérivent…

Ils ont leurs absences

et s’en vont vivre

probablement

 sur d’autres lèvres

ne me laissant que leur sillage de silence

Mes mots folâtrent,

s’égarent

batifolent.

laissant la place à des respirations lentes.

Alors dans leur absence

je marche, je peins, je travaille

je vis

j’accueille le printemps

Huile sur toile - Marie.B

Huile sur toile – Marie Bötschi

Advertisements