en attendant demain…

Par gros temps,

la barque tangue et se balance

loin l’horizon

et demain se fait attendre..  

 

Affluent les souvenirs de musiques de chansons

repères dans le noir

incertitudes troubles et choyées.

IMG_2181   Nous nous sommes aimés

nous nous aimerons

nous nous aimons sans doute

 

vaines paroles jolies rengaines

et peu importe qui les cueille qui les protège………

 

  Je chéris d’abord

la solitude attentive des amours et des songes

qui charme et apaise

IMG_2163   J’observe ces secondes suspendues

inutile parcelles  dont je ne fais rien

heures dubitatives et rondes

lassitude heureuse…    

 

vienne le temps, vienne l’heure

ou je te rencontrerais

rêve profond verte vallée ………….

 

tu viendras du sud

ça je le sais

tu connaitras le basilic et le jasmin

et toutes les herbes de la montagne

tu sauras le nom des collines et celui du vent  

 

en attendant demain, je te respire          

Advertisements

DCD-JC

 

IMG_0718

 

 

oh, si triste nouvelle..

 

nous nous étions,
par blogs rencontrés,
tu étais de ma ville,
celle ou je suis née

cette ville ou je ne suis plus

nous nous sommes rencontrés.

c’était la nuit.

nous avons marché dans les rues , le long du canal,

nous avons bavardé et bavardé encore en grillant des cigarettes.

tu étais si jeune, et j’étais charmée.

tu étais drôle et riche de vie. ce fut une vraie rencontre.

aprés, nous n’avons cessé

de nous tenir

du coin de l’oeil…

tu étais toujours là pour soutenir mes errances

j’étais là pour sourire de tes bons mots et m’émerveiller de ta poésie

 
je peux dire que nous étions amis

 
tu me manques déjà J-C, cher Jean-Claude

adieu mon ami. te trouver a été un bonheur

 

https://jcmian.wordpress.com/2014/06/12/jc-nous-a-quittes/

rêverie cérulée

Mon bel amour,

nous ne garderons que le bleu des fleurs pour nous éclairer

c’est bien assez

c’est déjà trop

nous avons besoin de si peu de clarté pour avancer encore

ensembles.

IMG_1583

 

Nous protégerons cette infime lueur

bleutée.

si elle vacille, nous nous arrêterons de marcher, de respirer

pour lui permettre de se raffermir

 

IMG_0732

 

 et au coeur de la nuit

elle nous murmurera

sans doute

“ne m’oubliez pas”

 

 

IMG_0755Vergissmeinnicht (Myosotis sylvatica

Vergissmeinnicht …ne m’oublie pas (Myosotis sylvatica)

 

 

 

Malaga

Viens,

il est grand temps de partir

les brumes et les ciels plombés peuvent bien attendre

encore un peu.

Viens

 tout en bas

au devant de l’Afrique,

canto gitano,

allons frôler les jardins andalous

et rencontrer  l’ombre de Lorca

et  mes souvenirs.

IMG_4998

nous n’aurons que nos souffles pour nous bercer

comme des enfants.

Cela suffira-t-il ?

Viens partons en Espagne….

IMG_5019

sud

quand je pense

quand je dis ” le sud”

c’est une histoire vieille

c’est un grand père qui vient de là

c’est un accent

ce sont des toits, des crépis, des couleurs,

c’est un vent que je ne connais plus mais que je porte en moi.

Quand je pense le Sud

c’est cette maison de famille

ou les chemins d’Est et du Nord se rejoignent,

c’est cet endroit improbable

miséreux et luxueux

ou

l’espace de quelques semaines

je soigne le plus profond , le plus précieux des trésors que je transporte,

par delà collines et marais

Ce n’est rien…..

rien que des signes bien établis

des rituels

qui ressemblent un peu trop au bonheur.

C’est ma maison

c’est mon rocher..

Je vais la retrouver….j”y cours, j’y vole

IMG_1691

 

Je vous souhaite un bel été

Je passerai de-ci, de-là

à très bientôt

Inéluctablement

Les sentes de pluie

douces et fraiches

 mènent inlassablement vers la mer.

Gouttelettes ardentes

frémissantes d’un printemps à venir

peut-être

tracent le chemin

DSCN5168

Y aura-t-il demain

dis

y aura-t-il

un signe du ciel

un signe fébrile et  toutefois tangible ?

Un signe,

trois fois rien,

un  frémissement

un soupir

y aura-t-il demain ?

DSCN5130

Qu’importent les silences

le destin est écrit.

La brume

“C’est l’incertidude qui nous charme, tout devient merveilleux dans la brume”

Oscar Wilde

.

Nos pas glissent de coton ouaté

chemin familier

cent fois arpenté

aux contours incertains

sans aspérités.

IMG_5628

Rythme de brumes molles

nuages

vapeurs

là ou tout se dissout et se mêle.

IMG_5674

Abordant les sentes escarpées

il marche vers la lumière

imprévisible, incompris.

.

Et moi je le suis,

plus haut, encore plus haut.

IMG_5648

Là ou le ciel se dévoile

La vague

“Homme libre, toujours tu chériras la mer!
La mer est ton miroir; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.”

Charles Baudelaire

La vague - Encre, aquarelle et gouache sur papier - Marie Bötschi

Encre, aquarelle et gouache sur papier – Marie Bötschi

Ressac insensé,

tourbillonnantes journées

égarées et heureuses….

Je perce les silences

solitaire à jamais

liée à tous les vents

insouciante et anxieuse,

C’est tant mieux

grâce aux dieux

si la ronde nous inonde……..

et vivons plus heureux