Son nom

Il dit son nom avec toute l’adoration et la douleur du monde.

Alors la peur la submerge, elle voudrait s’enfuir.

Et il la serre si fort contre son coeur.

Elle rit et pleure de joie et de terreur.

Vivante, tellement vivante.


“Tu es là, je suis là, et c’est bien”.

 

Céramique Marie Bötschi

Advertisements