Incohérence

Ce sera l’année des chênes

des arbres hauts et forts

l’année des certitudes

Ce sera l’année des lignes droites,

des saisons qui se suivent

en harmonie

sans erreur,

peut-être…..

se sera l’année des évidences

peut-être…..

Mais,

maintenant

je veux courir vers lui

plonger dans l’eau trouble de son regard

je veux ses mains, sa peau, sa voix, son front

je veux toutes les incertitudes

tous les frissons

pour conjurer l’inévitable

pour effrayer l’usure

et rire et sourire encore

dans le jour finissant

La bonne hauteur du rêve

Pensées de gris mêlées

ondines réfléchissantes

légères et dangereuses comme un tourbillon de Loire

Pensées empêtrées dans les cercles dorés

d’une fatuité tant réelle.

Je me rêve humble

sans y parvenir jamais.

Je me rêve constante

apaisée

près de lui.

Près de lui,

juste en réglant nos pas

et bousculer les feuilles mortes.