Après la tempête

Tout est à sa place

la goutte d’eau

le souffle de l’air

chaque infime détail redevient essentiel

les lourds nuages amoncelés ont glissé derrière la montagne.

.

j’aime à me vautrer dans cette torpeur qui succède au chagrins

douceur verte et moelleuse

propice aux rêves et à la paix.

.

Il y a des jours plus gais, plus pleins,

des jours que l’on conserve pieusement en mémoire,

des jours phares…….

Il n’y en a pas de plus heureux que ceux qui,

apaisés,

font suite à l’inquiétude.

……..

PS : Merci à tous pour vos mots de réconfort de la semaine passée

le temps retrouvé

“Il faut tourner la page
Aborder le rivage
Où rien ne fait semblant
Saluer le mystère
Sourire
Et puis se taire”

C: Nougaro

Elles sont longues les heures de frayeur,

lourdes et sombres

elles se font volatiles et fugaces lorsque l’espoir renaît

jeune  fort et violent

espoir neuf souriant

                                         amnésique espoir

                                                                              ou le sourire s’étale