Respirations vertes

Romance Sonámbulo

Federico Garcia Lorca

“Verde que te quiero verde.
Verde viento. Verdes ramas.
El barco sobre la mar
y el caballo en la montaña.

Con la sombra en la cintura
ella sueña en su baranda,
verde carne, pelo verde,
con ojos de fría plata.”

Vert et je te veux vert.
Vent vert. Vertes branches.
Le bateau sur la mer,
le cheval dans la montagne.


L’ombre autour de la ceinture,
elle rêve à son balcon,
chair verte, verts cheveux
avec des yeux d’argent froid.

La Sitter près de St Gallen

Me reviennent ces vers que j’ai tant aimés,

jamais oubliés, bien rangés au fond de ma mémoire…

Depuis tant d’années rejaillissent avec ferveur,

quand nos pas nous portent le long des rivières lentes.

Oh mon amour aux yeux d’eaux tranquilles !

tes mots verts apaisent la colère ancienne,

tes gestes d’émeraude me rassurent et me bercent.

Tu sais la couleur des ombres et le frémissement du vent sur les fleurs,

tu sais l’équilibre fragile,

le tout petit détail grandiose,

………….

……….comme moi,

comme moi.