reflets faciles

Dans le théâtre infime

de nos jeux d’enfants,

tu serais mon écho

je serais ton reflet

et bien malin qui pourrait dire de toi et moi

qui vibre

qui reflète………..

20140221-214450.jpgLe temps,

ce mystère sans fond,

nous trimballe, nous bouscule,

et nous jette exsangues sur ses rives blafardes,

Alors nous survivons mon amour

nous survivons……..

glorieux et transis,

incrédules et sans fards,

nous traversons le miroir

une fois de plus

Guatemala- Péten

22 thoughts on “reflets faciles

  1. “… nous survivons……..

    glorieux et transis,

    incrédules et sans fards,

    nous traversons le miroir

    une fois de plus ”

    Toujours émerveillée par la puissance de tes mots et la beauté de tes peintures… merci, Marie, de me faire vibrer

  2. Magnifique peinture Marie. Je pourrai rester une heure devant et à chaque instant j’y trouverai une impression nouvelle. Je suis bluffé par les effets de matière du relief au lisse, de la rugosité des montagnes à la sérénité des eaux…Un autre monde? Un autre univers?
    Amitiés Hervé

  3. Magnifique Marie …
    J’aime ce mariage de tes talents de peintre et de poétesse …
    ” et bien malin qui pourrait dire de toi et moi, qui vibre, qui reflète ”…

    N’est-ce pas un des attributs de deux âmes soeurs ?….

    Malgré le temps, la dérive …ils rebâtissent …ils refont le jardin…

    Merci pour moment …aux couleurs d’espérance….
    Amitiés
    Manouchka

  4. Ta magnifique toile me fait rêver. Des montagnes enneigées mais je trouve très doux et les couleurs forment une harmonie merveilleuse. Quel talent, Marie et j’apprécie également tes mots.
    Amitiés

  5. Je suis en admiration devant ta toile comme face à la réalité d’un tel paysage. Je pourrais rester face à elle de longs moments à m’y ressourcer. Elle est sublime.
    Quelle chance tu as de te perdre entre reflets et vibrations, c’est signe que les eaux sont là pour vous unir d’une façon ou d’une autre. Mon lac s’assèche, ses eaux deviennent sombres et je suis en train de fuir ses eaux troubles. La limpidité n’est pas constance. Profite de tous ces instants qui s’offrent à vous en oubliant le travail du temps. Il y a un temps pour tout.
    Bises, bonne soirée Marie

    • Oui, les lacs aux eaux troubles ne sont plus vraiment “nos” lacs…tu as raison de le fuir. La impidité est ailleurs …un temps pour se joindre et un temps pour fuir….e n plagiant l’ecclésiastique, on reste les pieds bien plantés sur terre…et la tête…la tête..ou elle veut😊

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s