La ligne de crête

Faux départs,

fausses ruptures

valses hésitantes d’un amour  alangui

combien de temps de jours de secondes

combien de pas glissés pour s’éloigner.

Le temps se dilate

quand les mains refusent de se disjoindre

contre toute raison.

les yeux fermés , la voix rouillée, nous cheminons tout au bord…..

20130917-112449.jpg

13 thoughts on “La ligne de crête

  1. Je ne reçois plus tes news, et celle-ci je la trouve ds le courrier “indésirable” ! Il y a un os quelque part, mais où ??? Je suis pourtant toujours abonnée chez toi ! Je viens de voir tes photos avant, sublimes !!!

  2. Les sentiments sont parfois si paradoxaux… Tu exprimes si bien ici de dilemme qui fait que le coeur est sur le bord de vasciller… au bord de tout…dépendant du coup de vent…. de cette rafalle de sentiments et d’émotions… Et pour ainsi craindre de basculer ou de tout perdre, il faut aussi avoir aimé beaucoup….

    Amitiés

  3. Le temps est mon ennemi intime, et de loin le plus dangereux. Il n’a pas besoin d’arme, il sait qu’il m’aura et quand il le voudra. C’est pourquoi les mains ne peuvent se disjoindre. Assurance provisoire, mais tellement magnifique, nos amours sont les seuls moments pour oublier cette réalité.

  4. Ouh la la… Mais il y a beaucoup plus de “Like” que de commentaires ici ? Je vais essayer à mon modeste niveau de rééquilibrer les choses mais je pense que la difficulté principale consiste à mettre des mots sur une oeuvre abstraite. Bien entendu, je ne distingue ni la ligne ni la crête…😕

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s