Coeur en peine

Longtemps

la douceur de sa voix

et ses mots qui apaisent resteront suspendus

particules légères et inaltérables.

Vienne le temps des larmes

le silence se fait vacarme.

L’amour profond

qui jaillissait

tel une source vive

et

semblait inépuisable,

inattendu et rare

s’endort désespéré.

Scintillement sur la mer

cendres ourlant les yeux

douloureuse fulgurance

IMG_4917

20 thoughts on “Coeur en peine

  1. Nuances empreintes de douce nostalgie,
    Déposent un voile sur mon Âme alourdie,
    Au souvenir d’un rêve se gavant d’infini,
    Où le temps désormais restera obscurci…

    Au fond de moi s’est endormi une promesse,
    Celle de revenir au pays de mes ivresses,
    Car la Vie ne s’arrête jamais de donner,
    Le pouvoir et la force de tout recommencer….

    En toute amitié & tendresse
    Manouchka

  2. Les peines de coeur ne sont pas mortelles, hélas…
    De tout coeur, pas encore mort, juste ébréché, avec toi…
    La mer, cette grande purificatrice? Son rythme lent apaise….Bonne chance Marie…Que de beaux mots: Tu vois, ces peines là nous grandissent.
    Hervé

  3. Longtemps lorsque l’on a aimé
    le passé se fait présent
    et l’on a de la peine
    à quitter son habit que l’on traîne
    ombre pesante
    et ô combien fatigante
    et puis un jour sur l’océan d’amertume
    et de tristesse
    un rayon se glisse s’immisce et parfume
    ce qui reste
    d’espoir et d’amour à partager
    encor.
    Vivre survivre
    reprendre un train une gare
    et le coeur doucement repart.

  4. Les paradoxes de la vie sont parfois si déroutants… Ne dit-on pas les hauts et les bas de la vie? Et certains lendemains cruels, parce que les hier si grandioses… des lendemains de sevrage….

  5. Je suis de tout cœur avec toi Marie. Je sais oh combien l’amour fait du bien, mais oh combien il peut être douloureux.
    La magie t’atteindra à nouveau Marie.
    Pour l’instant trouve la force de cueillir toutes les petites choses douces et agréables qui s’offrent à toi. Ta plume, tes pinceaux sont tes amis et je pense que grâce à eux, tu pourras exprimer plein de choses qui n’ont pas à rester en toi. Je t’embrasse à bientôt.
    Val

  6. Tengo miedo de perder la maravilla
    de los ojos y la estatua
    esa noche estaba en la mejilla
    la rosa solitaria de la respiración.

    Tengo miedo de ser a lo largo de esta costa
    un tronco desnudo, y lo que más me molesta
    No va a tener pulpa flor, arcilla
    para el gusano de este sufrimiento.

    Federico Garcia Lorca

    le tue parole sono eco di tristezza, molto belle e sentite , grazie, ho aggiunto queste del mio Poeta preferito

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s