Le bel âge

Ce pourrait être

le temps des  lendemains sans surprises

ou tout arrive sans qu’on l’attende

le temps plein et bruyant

coloré et précipité…

Le bel âge

ou l’on court vers l’été

sans un regard sur le printemps qui se faufile

20130331-172932.jpgAcrylique sur toile – Marie Bötschi

20 thoughts on “Le bel âge

  1. Ce bel âge , Marie, une merveille à partager. Voilà pourquoi je le sème en le rebloggant . Mots brossés à travers les saisons, couleurs peignées en chignon, poésie en toile de fond… Ta lumière pour faire fondre les neiges “printanières” .Merci Marie pour tes magnifiques surprises . On ne s’y attend jamais et hop tu y arrives ;

  2. Cet âge sans lendemain , s’envole hélas au vent ,
    Laissant innocemment , l’enfant sur le chemin ,
    Retenir dans sa main , juste le poids des ans ,
    Pour peindre les Toiles du Temps , dont ce bas monde est Teint .
    ~
    NéO~

  3. Peut-être est-ce l’âge où l’esprit s’ouvre pleinement…
    J’aime vraiment ta toile Marie, elle me touche. J’aime cette féminité.
    Bisous et bonne semaine à toi.
    VAL

  4. Bonsoir Marie,
    Le bel âge est ma foi bien agréable à regarder !
    Merveille qu’est le corps de la femme, cela toute au long de sa vie, car il émane toute sa vie et de différentes façons, il a fasciner et fascine encore😉
    Merci à vous pour ce beau partage Marie.
    Très bonne soirée, à bientôt !

  5. Magnifique cette toile où un rouge enchanteur enveloppe un corps ravissant.
    Et je me suis demandé c’est quoi le bel âge…C’est peut-être tout simplement l’âge du jour durant les quatre saisons de l’amour.
    C’est d’abord la saison des éclats de bourgeons
    Quand le temps prend son temps pour guider les pas de la floraison.
    Par la suite, c’est la saison de toutes les passions
    Quand le soleil souvent présent multiplie les moissons.
    C’est aussi la saison de la forêt rouge sang
    Quand la sève coule à l’envers pour un ultime rêve florissant.
    C’est enfin la saison d’un crépuscule enveloppant
    Des regards de plus en plus courts d’un chemin d’or qui demeure fascinant.

    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s