L’automne en Appenzell

Je suis arrivée un jour

presque par hasard

dans un petit pays vert

ou le temps s’arrête parfois

et j’y suis restée

A l’automne,

dans chaque village,

on fête les plus beaux troupeaux


rien ne bouge

c’est paisible, immuable

chacun semble être à sa place

comme y étais son père avant lui

avec les années

je ressens presque un sentiment d’appartenance

à ce monde figé

et je respire plus haut

plus juste

PS : Incroyable …un appareil -photo éloigne les gens, fait peur et met mal à l’aise

                                 une crayon, un bloc, quelques couleurs attirent tels des aimants et provoquent la sympathie immédiate…………

23 thoughts on “L’automne en Appenzell

  1. Je reste fasciné par ta capacité de capter le magnifique de ton entourage… Tu rends ton monde beau et tu nous le partages… C’est le lot ou le privilège des artistes de talent..

    Amitiés
    Kleaude

  2. Wow …Sublime..!

    Une journée qui comble l’Âme et le regard …
    Je comprends ton sentiment d’appartenance avec ces gens …
    Ils ont un petit quelque chose ces fermiers, hérité de la Terre…Ça se sent…!
    Ton inspiration est lumineuse …Magnifique toile …!

    Merci de partager…
    Tendresse …xxx
    Manouchka

  3. Marie superbe ton écrit sur ce petit coin vert où ton coeur s’est posé, tes photos sont très belles et ces exquisses de toute beautées..Un joli moment tout doux.. Jolie soirée pour toi. Bises…

  4. je ressent la même chose quand je rentre chez mes parents, dans mon village. la sensation absolue d’être à ma place, même si j’adore également également mon Dijon.

  5. Très jolis tes petits armaillis aquarellés ! Je crois que la désalpe va commencer ici aussi. Quand j’assiste à ces scènes bucoliques, j’ai parfois la gorge qui se noue de voir ces gens si attachés à leurs us et coutumes. Il y a des vies à deux temps dans ce pays. Il y a celles qui perdurent et les éphémères…
    Très belles photos aussi, Marie ! Merci.
    Becs vaudois.

  6. Bonsoir Marie !

    Il y a quelque chose de magique dans ton billet! On se croirait sur place à humer les choses !
    Je ne m’étonne pas de l’intéret des gens pour tes esquisses (exquises!) au lieu d’un banal appareil photo … dont tu sais te servir à ravir !

    Très bonne soirée,

    Pierre

  7. Bonsoir Marie ,

    L’une en Couleurs à la Part Belle ,
    A l’Hors qu’un Masque est d’appareil ,
    A Fleur de Terres , c’est Naturel ,
    Qu’une Vie se Lie en Fête d’Eveils .
    Nouant des Liens par l’Aquarelle ,
    Tout en Chemins tu émerveilles.
    NéO~
    Becs d’un Autre Canton😉

  8. Quand je pense qu’on arrive à avoir 26 cantons avec moins de population pour tout le pays que le région parisienne ! On fait fort quand même, eux n’ont que 20 arrondissements !

  9. coucou superbe talent c’est merveilleux
    je voudrais avant de descendre au bureau te dire combien j’apprécie tes écris ton espace et aussi de voir combien tu es fidèle ; je n’étais pas souvent la mais comme je l’ai déjà mentionner je suis souvent en hospitalisation pour des contrôles , et je suis allée sur Lille voir ma petite famille et amis . fidèle par le cœur je pense a vous VOTRE Amélie

  10. J’avais un short à bretelles en peau de bête et un chapeau tyrolien quand j’avais 5 ans (c’était les années 70). Fort heureusement, la tenue est devenue trop petite pour moi.:mrgreen:

  11. Cela fait maintenant presque 5 ans que j’observe régulièrement les émoticones, leur vie, leurs us et coutumes, leurs forces, leurs faiblesses. On dénombre beaucoup plus de femelles que de mâles dans cette population. Les émoticons ne sortent la nuit que pour se reproduire. Les émoticones détestent les milieux froids et humides (mer, montagne) et migrent vers les milieux urbains où la couche d’ozone se réduit presque à néant.

  12. J’ai investigué grave et obtenu une piste sérieuse pour activer ou désactiver les émoticon(e)s mâles et femelles : Tableau de bord –> Réglages –> Ecriture. Puis cocher/décocher l’option émoticône.

  13. Coucou Bleuemarie,

    Je découvre ton blog grâce à l’ami Bistro, tes photos et tes aquarelles sont super belles. Tu as parfaitement retranscris l’atmosphère de l’Appenzell.
    Et contente de découvrir que d’autres aussi ont atterri un jour dans un pays vert (quoique, là où je me trouve, c’est pas très vert) et y sont restés depuis ^^.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s