S’il le dit…


“Enivrez-vous

Il faut être toujours ivre. Tout est là. C’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

Mais de quoi? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.

Et si quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous reveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge vous répondront : “Il est l’heure de s’enivrer! Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise.”

Charles Baudelaire – Le spleen de Paris

J’aime Baudelaire,

je l’ai toujours aimé

à tout âge, à toute heure…Alors

, ce matin, je l’emmène avec moi…

L’heure n’étant point  propices à d’autres ivresses,

je m’en vais m’énivrer d’air printanier, de couleurs franches et claires

je m’en vais photographier la lumière, l’eau, l’amour peut-être

je m’en  vais tenter d’apprivoiser cet appareil photo qui n’en fait qu’à sa tête…….


8 thoughts on “S’il le dit…

  1. Je réalise que nous sommes nombreux à se balader avec les fleurs du mal. j’ai trouvé une version fort sympathique et toute illustrée..sur amazone.
    Fais de très jolies photos.. et passe une merveilleuse journée enivrante sous le soleil enfin revenu..
    Pati

  2. Quelle bonne idée que de s’enivrer de l’air du printemps …!
    Pour l’instant, je m’enivre de tes toiles magnifiques …lol
    S’enivrer de beauté …les contempler…avec les yeux de l’Artiste …Voir le monde avec ces mêmes yeux …et en même temps, rester bien ancré…Que d’ivresse !!!

    Bon weekend Marie
    Tendresse
    Manouchka

  3. Rien à ajouter….Que dire après avoir lu ce poème de Baudelaire sinon qu’on a envie de chercher l’ivresse dans les mots,les couleurs pour quitter nos maux,nos douleur…
    Merci toi (vous?)
    Francis

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s