lllll

lllll
lllll
lllll

4 thoughts on “lllll

  1. Non Michelle, j\’essaie juste d\’écrire un billet…mais , décidement, je n\’arrive à rien avec Window Live + Mac….!!!!Je t\’embrasseMarie

  2. Un Brin de Songes avant l’Hiver ,
    Merci Marie pour ton Pas Sage ,
    L’Onde en Voyage vit d’Aurifères ,
    Un Voeu Lumière pour Seul Sillage.
    « Songes « 

    D’une Rive à l’Esprit , vont les Rêves de l’Ancienne ,
    Foi de Sève ses Mots viennent , Bercer nos Cours de Vies ,
    Par Courants Hors Surface , la Mémoire des Passés ,
    L’Echo Aime s’y plonger , Sonder l’Âme Jour et Nuit .
    ~
    Découvrant sous les Pierres , des Trésors de l’Histoire ,
    Les Songes Naissent en Regard , dans le Lit des Rivières ,
    Prisonniers dans la Nasse , dès l’Hors qu’Ils aiment Filer ,
    Sous menace de l’Oubli , face aux Lunes qui s’égrènent .
    ~
    Quand le Temps Sablier , Trouve en l’Une sa Mesure ,
    Sage Repos de Nature , laisse une Onde s’écouler.
     »A l’hors Songes Chevauchés , Parle aux vents des Murmures « 
    Un Vivant a de l’Allure , quand il sait Voyager .
    ~
    Lissant là des effluves , qu’il nous faut Traverser .
    Des Rapides sans Frontières , d’autres Formes Essentielles ,
    Au Berceau de la Source , son Visage en Reflet ,
    Lentement s’amoncelle , se ressourçant vers Mère .
    ~
    Pour comprendre ce Chemin , aux Rayons d’un Soleil.
    L’Astre nous vient par Eveil , effleurer notre main ,
    Sans Pleurer son Chagrin , j’ai suivit son Conseil ,
    Longer l’Onde jusqu’au Gué , Evitant trois Ornières .
    ~
    Dans le Nid des Lisières , dormaient belles Pensées ,
    Les cueillant en Sommeil , pour offrir au Destin ,
    Cinq Silhouettes Ethérées , vont d’Offrandes à l’Entière ,
    Sceller l’Ombre Etrangère , à l’Ecorce d’un Veiné .
    ~
    Par ce Sceau déposé , s’entremêlent plus d’un Fil ,
    Au Grand Fleuve Fragile , les dés s’en vont Jetés ,
    Sur son Île , la Jetée , se Déserte pour la Ville ,
    La Forêt semble Vile , Combien s’en vont d’Orées ?
    ~
    « Souverains sous Lames , Compagnons d’infortunes .
    Nobles Esprits Oubliés , Pâles Fantômes Ephémères ,
    Aux Vestiges du Charme , Reste Sombre Rancune ,
    Pour les Sombres non Liés , par le Voeu de Lumière. »
    ~
    Jetant l’encre par Ecrits , sur ses pages d’Amertumes ,
    D’Âpres Verts d’Outre Mère , Chantent bleus Ciel des Gris ,
    L’Onde est Teinte au passage , des Eclipses de L’une ,
    Nuançant sa Colère , Dans la Douce Poésie .
    ~
    Apaisant ma Furie , Par un Vers d’Infortune ,
    Pour ne pas boire l’Amer , j’ai entendu ses Cris ,
    Décrivant des Sillages , par la pointe de Plume ,
    Aux Ans Bruns de l’Ecume , ma Muse Perçut un Si .
    ~
    Songe Reflète pour un Si , Traverse l’âme née de Souche ,
    Se languit des Racines , délestant tout Mépris ,
    Quand la Dame me Touche , sa Flamme Luit d’Origine ,
    Il est Temps d’être en Signes , Autrement qu’un Ami .
    ~
    L’Une et l’Hôte se Destinent , C’est en Vers qu’Ils font Mouche ,
    L’Haut s’en vient à la Bouche , Pour des Songes entre Lignes .
    ~
    A Présent dans l’Instinct , ma Réelle évidence ,
    D’une si Frêle Naissance , l’Esprit vient à grandir .
    Pour Neufs Songes à Venir , Dix Visions prennent Sens ,
    Chaque Essence a Conscience , au deux là de le Dire .
    ~
    « Vivre l’Infime c’est s’Ouvrir , Être une Belle Différence « 
    Onde Berceau de ma Vie , Ta Lumière est Sublime ,
    «  Quand le Songe couche en Rimes , les Mots dorment dans ton Lit ,
    Entre l’Orme et le Buis , l’Anneau d’Hors pr Alliance. « 
    ~
    Quelquefois un Songe casse , et l’Hier Trouve sa Place .
    Décrire sous vers l’Ancien , Regarder son Miroir ,
    A l’Orée du Savoir , c’est Songer tout en Liens ,
    Prendre Part a Faire Bien , mettre du Sien à l’Histoire .
    ~
    Jamais d’Âme né Avare , en Apposant sa Trace ,
    Paraphant l’Illusoire , important ô Combien ,
    Pour y voir en Préface , la Mémoire qu’On Efface ,
    Tout Dépend au Départ , des Souvenirs en Communs.
    ~
    Par le Feu des Lignées , la Forêt née Primaire ,
    Alchimie en Eaux Claires , les Arbres sèment à Portées ,
    Hauts Courants de Pensées , Habillés de Lumières ,
    Tel Automnes d’Univers , Songent les Toiles étoffées .
    ~
    Dame Invite en Lisière , dans les pas de l’étrange ,
    A poursuivre l’Echange , fait de Songes Aurifères ,
    Offrant l’Une toute entière , Pour Sceller doux Mélanges ,
    Si deux Ailes ont les Anges , Rien ne Change en Hiver.
    ~
    Depuis Vivre est en Plaine , Maille d’une Chaine d’Amitié ,
    Le Songe d’Hors vit Relié , Aux Racines du Grand Chêne ,
    L’Oeil de l’Une ma Souveraine , vient sous Vents à Reflets ,
    D’un Vivant Divisé , Renouer son Poème.
    ~
    Sa Magie a d’Orée , la Saveur d’Autres Foi .
    La Couleur d’Humbles Rois , sur le Grain des Rochers ,
    Aile ne fait que Passer , mais sa main va de Soie ,
    Dans l’Esprit de Gaïa , Puiser l’Onde à portée .
    ~
    Aux Sillons des Âmes Soeurs , bien des Rêves ont Coulés ,
    Coeurs de Sève épuisés , ont Connu la Douleur ,
    Pour des Frères qui se meurent , Veilleurs déracinés ,
    Une Lueur aux Aguets , par le Songe Demeure .
    ~
    Au Chevet des Couleurs , Dense Esprit Bien-Aimé ,
    Huit Nuances aiment Danser , dans les Bras de l’Alliance ,
    Mettre enfin Délivrance , par un Souffle Nouveau Né ,
    Quand le Songe est Bercé , Chaque Maux a sa Chance.
    ~
    « Souffle Automne dans l’Ether , Au delà des Vallons « 
    Dame Pardonne l’Irraison , Donne un Nom aux Grands Pairs .
    Sur le Seuil Ailes s’Allongent , Portent Branches Oraisons ,
    Pour les Yeux du Dragon , l’Arbre est Elèmentaire .
    ~
    Première Force de la Terre , ses Rayons nous parviennent ,
    L’Emotion dans nos Veines , va de Mise à l’Aurore ,
    Onde Promise par le Sort , Commune Larmes d’Ancienne ,
    La Lumière vit son Règne , au Royaume de la Flore .
    ~
    L’Hors d’une Hôte Aventure , sur des Pentes Escarpées
    Coupé du Monde Branché , le Songe aime sa Nature ,
    Rien ne Vibre entre Murs , au Diapason Relié ,
    Ailleurs Réside sa Clef , Entre Voûtes et Azurs.
    ~
    A Fleur du Chant d’Eole , Printemps de Songe Ainé ,
    En Liesse était l’Eté , Le Vent Tonnait Paroles :
    ~
    « Ne Sombre pas en détresse ! , Veilles du Haut de l’Atour ,
    Si demain l’Une est Lasse , quand les Hommes l’Abandonne .
    Sache qu’Idiots la Délaissent , Mais Femme est Comme le Jour ,
    Eternelle Libre Cours , c’est à Mère qu’elle se Donne .
    ~
    « Effleure l’Ambre des Tours , Orne l’Ombre par l’Ivoire ,
    Ô Désespoir vit l’Espoir , Ecorce le Sombre , Cerne l’ivresse. 
    Tiens Toujours ta Promesse , Accorde au bon Vouloir ,
    Hors Mensonges , Songe à Voir , Puis Discerne la Déesse. »
    ~
    Pour son Royaume Uni , Racines et Ailes Autour ,
    l’Arbre est Source d’Origine , Berceau en Bois Magie ,
    Gardienne du Songe Esprit , Couronnant l’Âme d’Amour.
    Son Vivant à Rebours , Conte le Temps de nos Vies .
    ~
    NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/songes/

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s