L’après

Passer

le cap doit être simple

juste établir la liste des choses à ne pas faire, à ne pas dire, à ne pas voir………..

ne pas aller

plus jamais

dans les lieux ou nous étions ensemble

les villes les routes les chemins les rivières les champs les musées les expos

éviter l’autoroute aussi

et les aéroports

tous les aéroports

 

le café aussi est un problème

ne plus boire de café

et ne plus manger de pizzas

 

ne plus voir les autres couples

ceux qui se parlent se sourient se contemplent

tous ceux qui se tiennent par la main le bras le cou la taille

 

 

et surtout

surtout

ne pas regarder les photos

toutes les photos

les innombrables photos

sous peine de larmes

passer le cap ne devrait pas être difficile

…………

…….

..

.

20140902-113100.jpg

 

Payerne Air 14- meeting aérien ………..quand on aime les avions……….

On

a

parfois

 

des rêves démesurés

 

des rêves si grands

si inutiles

qu’ils doivent être incarnés par d’autres

 

Je rêve que je suis un oiseau

fort et puissant

et libre

et je vole

haut et fort avec mes autres rêves d’oiseau

IMG_0731

 

bien sûr que c’est pour de faux

mais

mais

 

mais

quand le rêve est hors du réel

et si beau quand même

et si haut…

pourquoi s’en priver

IMG_1280

 

 

De l’art de contrarier le temps qui passe

 

IMG_0268

Si,

chaque année

je monte

tout en haut de ma montagne……..

 

 

Sûr que je conjure le temps

et les années sournoises !

Car il est long et difficile le chemin qui monte 

tout là-haut

 

oh Faust !

jouvence !

en montant si haut,

j’évite soigneusement les lieux qui nous ont vu ensembles

les villes les rivières et toutes les herbes bleues

j’oublie les ans accumulés 

les chagrins

les erreurs

et je suis fière de moi l’espace d’un instant

IMG_0323

 

 

 

 

Après St Remy

Je reviens chez moi

ce pays étranger

transformée

triste encore

et frileuse

apaisée

 

je reviens chez moi

après tout ce temps

j’y peindrais comme Vincent

Vers St Remy de Provence - sur les pas de Van Gogh

je me le dois

demain

ou bientôt

 

je peindrais comme Vincent, sans limite et sans doute

un monde qui tourne

énergique et cosmique

je peindrais avec rage

avec langueur aussi

 

 

demain

 

 

demain peut-être

 

 

pour conjurer la peur et les reflets d’hier

d’un monde qui s’est dilué…….

je peindrais comme Vincent

et advienne que pourra !

IMG_8276 - copie

 

désormais

Désormais,

pour redresser ma nuque,

je demanderais aux arbres d’ici de m’aider.

.

A l’olivier,

de me donner sa solidité, sa verdeur bleutée qui traverse les âge.

IMG_9507

au figuier de me protéger

de me câliner de ses fruits et de son parfum que j’aime tant

IMG_9380

et à la vigne 

tordue et belle

je demanderais 

les grappes sucrées et le vin qui apaise

IMG_9496

Sur les chemins de pierre

Sur les âpres chemins de pierre
J’ai perdu mon amour
Et le sourire aussi
Et cette légèreté qui me faisait fredonner
“Moque moque moque
Moque-toi du temps qui file…”

Pierre dure et blanchie
Je trébuche et trébuche encore
Et même les traces des avions dans le ciel ne me mènent plus à lui.
Le ciel trop bleu se rit
De ce désespoir de pacotille

Vieille et seule sans lui
…..

Sur les chemins pierreux
Belles calades
J’ai perdu mon amour,
Et le sourire aussi

20140802-233225.jpg

départ

Demain,

je quitte le vert

la tendre émeraude

 

IMG_7207

je délaisse un moment les mystérieuses brumes

elles envelopperont les collines sans moi

 

IMG_7501

et je cours et je roule,

je m’élance sans retenue

vers l’ocre jaune, le doré,

et le bleu plus que bleu

du sud fondateur.

 

IMG_4597

A nouveau la maison d’ombres fraiches

la famille

les amis

et le rythme incomparable des jours de vacances

 

A très bientôt

je vous souhaite un bel été

Après

Même sans nous,

Il y aura toujours et les fleurs et l ‘été

et l’histoire qui passe

Oslo - Drakkar

et l’art et la beauté

 

draddar Viking- détail -- Oslo

 
Manquera seulement nos désirs embrasés

et nos pas accordés

et ton curieux regard

la tête qui se penche

 

Même sans nous

il y aura encoreau dessus des fjord de Norvège

 
cette ombre sur la mer


Petits moutons d’argent
Nuages nuages

Passionnément

A quadriller le vent

nous nous essoufflerons peut-être,

de rives en rives,

mains qui frôlent

regards usés et assurés pourtant

 car,

malgré la houle

et les vents mauvais

il y a dans le ciel des lignes qui nous rassemblent

IMG_1254

et des fleurs tendres pour adoucir nos pas

bleues si bleues

trop bleues

des fleurs qui

apaisent

et  se moquent

des lassitudes

IMG_7230

des  ondes d’or

chaudes et murmurantes

pour nous redire encore

…….

je reste près de toi

IMG_2407

alors ,

par delà les lourdeurs

les ennuis

les  erreurs

…un rêve frêle,

un souffle,

un rien

nous lient

passionnément